Neurosciences cognitives, psychologie clinique et traitement intégré

Utilisation des neurosciences cognitives et de la psychologie clinique pour le traitement intégré du syndrome de Gilles de la Tourette

Marc Lavoie, Ph.D., Institut universitaire en santé mentale de Montréal

Résumé

On a longtemps considéré les neurosciences cognitives et la psychologie clinique comme étant des entités distinctes, voire divergente à certains égards. Depuis peu, les cloisons entre ces deux approches s’affaissent. Nous savons maintenant que le cerveau adulte possède une plasticité intrinsèque suivant la stimulation ou non d’un organe. Cette plasticité est la capacité du cerveau à remodeler les branchements synaptiques. Elle est à la base des processus de mémoire et de nouveaux apprentissages, mais intervient également parfois pour compenser les effets d’une atteinte cérébrale. Nos recherches visent à étudier ce phénomène de plasticité cérébrale dans le contexte d’une intervention psychologique. Suite à une thérapie cognitivo-comportementale (TCC), il a été possible d’observer une normalisation de l’activité cérébrale, quantifiable, suite à une amélioration des symptômes de tics chroniques chez des patients avec le syndrome de Tourette. Donc, la TCC permet de faire appel, d'une part, à une restructuration cognitive et, d’autre part, à une modification comportementale. L’originalité de nos résultats souscrit, singulièrement, à la présence d’un changement cérébrale mesurable suite à ces modifications cognitives et comportementales. Le présent exposé présentera donc les grandes lignes de notre programme de recherche, ainsi qu’une méthodologie permettant l’intégration des méthodes électrophysiologiques dans le traitement et l’évaluation des symptômes liés aux tics chroniques dans le cadre du syndrome de Gilles de la Tourette.

Local SU-1550 UQAM, Pavillon Adrien Pinard 100, rue Sherbrooke Ouest, Montréal, Qc, H2X 3P2

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

 
×