Secondaire CEGEP Université

 

Quelques trucs pour le personnel enseigant:

 

  • Comprendre que les tics sont des réflexes semi-volontaires très accaparent pour l'élève, à ne jamais confondre avec un mauvais comportement pour attirer l'attention.
  • Le meilleur choix est d’ignorer complètement le tic. Plus on y donne de l’attention au tic, plus la personne atteinte ressent de la pression pour l’arrêter et plus le tic sera présent. C’est un cercle vicieux. S’adresser directement à la personne concernant son tic le rendra encore plus vulnérable aux commentaires désobligeants de ses camarades. S’il est anxieux, il pourrait se sentir gêné et mal à l’aise dans son environnement, ce qui pourrait aussi entrainer un découragement.
  • Permettre à l’élève de sortir de la classe sans demander la permission, et le laisser monter et descendre l’escalier plusieurs fois. Cela permet de dépenser l’énergie physique qui aurait le potentiel de sortir en tics.
  • En cas de tics sévères, où les tics semblent continuer éternellement, il serait bien d’avoir un bruit de fond dans la classe comme un ruisseau, de la pluie, des vagues ou même une petite musique classique ou tout autre bruit calmant pour aider les autres à se concentrer sur d’autres bruits que les tics de leur camarade.

  • Arrêter la classe au complet pour faire des exercices d’étirement. Des respirations profondes pourraient aussi s’avérer bénéfiques.
  • Laisser l'étidiant utiliser ses outils d'ergothérapie tel que balles anti-stress, objets à mâcher, petits objets à manipuler etc.

  • Prévoir un local pour les évaluations et examens.
  • Laisser l’élève se lever et marcher au besoin dans le fond de la classe.
  • Fournir les notes de classe à l’étudiant pour qu’il puisse se concentrer sur la matière ou laisser un camarade de classe lui donner les siennes, ou les prendre avec un papier carbone, car prendre des notes tout en contrôlant les tics est vraiment épuisant pour lui.
  • Permettre la gomme à mâcher, cela relâche les tensions dans les mâchoires.
  • Permettre à l'élève de retirer ses chaussures pour exécuter un tic de coup de pied sur le sol.
  • Référez l'Élève aux services adaptés de l'établissement afin qu'il y reçoive de l'aide.

La majorité des CEGEP et Universités du Québec ont des Services adaptés en voici quelques exemples

SGT SERVICES ADAPTÉS CEGEP & UNIVERSITÉS (QUÉBEC,CANADA)

  • Analyse des besoins en services adapté
  • L'étudiante ou étudiant pourra sortir au besoin pour qu'il puisse libérer ses tics

  • Possibilité de compléter les épreuves dans une salle isolée avec surveillance, afin que l'étudiante ou étudiant ne sois pas brimé par ses tics

  • Mettre disponibles les notes de cours  (à l’avance si possible).
  • L’étudiant  peut être jumelé avec un tuteur-élève pour l’organisation de son temps.

  • L’élève peut avoir besoin de rencontres régulières avec un intervenant pour avoir un certain suivi.

  • Vous pouvez obtenir du soutien dans vos demandes de prêts et bourses.

  • Des services d'orientation sont offerts aux étudiants qui se posent des questions sur leur orientation scolaire ou professionnelle.

  • Certains établissement offrent jusqu’à cinq rendez-vous en psychologie gratuit qui vous aidera à identifier la source de vos difficultés et vous assistera dans l’élaboration de stratégies efficaces.

  • Aide à l’organisation et planification des études et travaux

****Dans certains cas particulier, il est possible de faire une demande pour obtenir la mention incomplète au lieu d’échec.(Voir personne responsable des services adaptés)

 Sources:

UNIVERSITÉ DE lAVAL ,Centre d'aide aux étudiants

UQUAM

UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE

UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL

LA PRESSE Cégeps: adaptation nécessaire aux handicaps

CEGEP DU VIEUX MONTRÉAL

CEGEP DE STE-FOY

CEGEP DE DRUMMONDVILLE

CEGEP DE L'OUTAOUAIS

CEGEP DE JONQUIÈRE

CEGEP MARIE VICTORIN

CEGEP RÉGIONALE DE LANAUDIÈRE

***INFORMEZ-VOUS DES SERVICES ADAPTÉS DE VOTRE ÉTABLISSEMENT.